Volver

Publié le par Guillaume

Almodóvar n'est jamais aussi bon que lorsqu'il explore les relations entre les femmes. Avec Volver, on est servi de ce côté-là ! Je suis resté scotché sur mon fauteuil pendant deux heures en regardant ce film démêler la pelote particulièrement imbriquée des relations entre toutes ces femmes, pour la plupart de la même famille. Peu d'hommes. Très peu d'hommes en fait. Grosso modo, un seul homme, mais il se fait trucider dès le début. Un salaud. Même ceux dont on parle, qui ne sont pas présent, sont des salauds. Restent sa fille, sa femme, sa belle-sœur, sa belle-mère, la sœur de celle-ci et la voisine de cette dernière. Il y a des morts, violentes et naturelles, des secrets de famille qui sortent enfin de leur gangue. Des personnages de caractère, d'autres plus effacés. Des actrices sublimes pour interpréter tout ça. D'ailleurs elles ont obtenu un prix d'interprétation commun à Cannes. Un grand grand film. Sur la mort, les relations déchirées d'une famille. Sur l'inceste. Le Drame. Reste à en parler. Extérioriser tout ce qui a été intériorisé pendant des années. Mais bien choisir son interlocutrice. Toute oreille n'est pas bonne à tout entendre. Bref, Almodóvar campe ses personnages de main de maître. Normal, c'en est un, de maître. Les images sont grandioses. Pas de paysage, pas de portrait serrés, les personnages sont là, grandeur nature, sans que leur présence nous soit imposée. Pourtant ils sont sur chaque plan, omniprésent. Du grand art. Une Pénélope Cruz qui rayonne littéralement dans la peau de cette mère qui a subit et subit tous les malheurs de la Terre, et qui garde l'énergie de croquer la vie à pleines dents... Carmen Maura, en mère revenante ex-hippie, est sublime de malice. Le tout ficelé avec un soupçon de suspense (ce cadavre, dans le congélo, que va-t-il devenir ? Et il y a quatre ans, que s'est-il passé, au juste ?), une histoire qui ne nous laisse pas de répit. D'ailleurs il a eu le prix du scénario, à Cannes. À voir, sans aucun doute !

Publié dans cinéma

Commenter cet article