La porte des étoiles

Publié le par Guillaume

Paré pour le départ ? Paré ! Décollage pour le rêve et l'imaginaire, une autre réalité, un autre monde. Monde vertical de l'air pur, réalité des cîmes, imaginaire grandiose, rêve d'un ailleurs. Presque. Le temps d'un voyage, le temps d'une nuit, le temps d'un sommeil. Hibernation, translation spacio-temporelle. Réveil. L'air frisquet pénétre dans les naseaux, ça y est, on y est... Plus près des étoiles, en principe, si toutefois il n'y avait pas eu cette damnée couverture nuageuse. Pas d'étoiles. Mais de l'air pur, oui. Voyage éclair. Aller-retour. Il faut bien revenir.

Publié dans histoires

Commenter cet article