Clean

Publié le par Guillaume

J'ai vu « Clean » de Olivier Assayas, dans un petit cinéma d'essai comme ils les appellent ici (comme ça, en français dans le texte, et sans notre « d'art »). J'étais content de revenir de montagne assez tôt hier en fin d'après-midi, pour justement aller voir ce film. Qui ne passe plus désormais, je crois. Un superbe film franco-canadien-britannique, avec une belle brochette d'acteur internationaux, à leur tête la superbe chinoise Maggie Cheung que j'ai déjà vu dans In the mood for love ou encore Hero. Et puis un américain, Nick Nolte, en grand-père de grande sagesse et de bon conseil, des canadiens, des français. Des françaises, surtout, Béatrice Dalle, Jeanne Balibar (dont j'adore le sourire en coin, au passage), vue pour la première fois dans J'ai horreur de l'amour, et revue (re-re-vue, même) dans Va savoir. Voilà pour les noms que je connais.

Histoire d'une chanteuse de rock, droguée (cela va de pair), dont le rocheur-petit ami meurt d'une overdose. La chanteuse se retrouve en prison pour six mois, après quoi, elle tente de se refaire une vie, histoire d'un jour revoir son petit garçon, qui vit chez ses grand-parents, en attendant des jours meilleurs.

Les acteurs sont sublimes, et c'est magnifiquement bien tourné. Un vrai chef-d'œuvre. Bref, j'ai adoré. Et bizarrement, c'est le premier film d'Olivier Assayas que je vois. Je sens que je vais me plonger dans son œuvre en DVD incessamment sous peu !

En fait, ça fait un peu réchauffé ce que j'écris là : je crois que ce film est sorti en France en septembre dernier, ou quelquechose comme ça. Je ne sais pas quand il est sorti en Italie, mais nécessairement un peu (beaucoup) après : il leur le temps de doubler tout ce monde. Et moi, je viens seulement de le voir. Je n'ai pas été déçu.

Publié dans cinéma

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Guillaume 26/01/2006 15:17

Et ben moi je exactement suis jaloux. Na ! C'est vrai quoi, je n'ai jamais croise de personnalite, moi, a Paris (ni ailleurs, d'ailleurs), ou peut-etre que si mais je ne les connaissais pas. M'enfin, c'est sur qu'a passer mes week-ends dans les montagnes, ca n'aide pas. A part pour croiser quelque venerable chamois... Ceci etant, elle roule peut-etre a bicyclette dans Paris, Maggie Cheung, et justement elle s'etait fait roule dessus par un parisien arrogant au volant de sa grosse berline, elle a donc eu besoin d'aller voir le reparateur de bicyclette ! Mais je crois que meme si je l'avais vu sortir du reparateur de bicyclette, je ne l'aurais pas reconnu, je ne suis pas tres physionomiste, alors... C'est comme une amie italienne que j'ai recontree a Paris, qui ma dit avoir croise Amelie Nothomb a peine une semaine apres avoir debarque dans la capitale gauloise... M'enfin, un jour, peut-etre, moi aussi je croiserais une vedette. Sinon je vais finir par douter de leur existance ; c'est que je suis plutot sceptique de nature, moi !! Guillaume

civetta 26/01/2006 14:45

j'ai croisé Maggie Cheung Bd Sebastopol a Paris le 31/12.. ça faisait tout drole: elle sortait du "reparateur de bicyclettes"

civetta 13/06/2005 19:16

ps: mi dispiace , non faccio alcuna ricerca su Galileo Galilei, che forse a te interesserebbe di più...Però... guarda che ha anche fatto il poeta, lo scrittore e il filosofo, quel signore! (sono del 1588 le due lezioni Circa la figura, sito e grandezza dell'Inferno di Dante)

civetta 13/06/2005 19:12

moi je n'ai ps vu Clean...Pourtant, ici a Toulouse, on a un cinema excellent (l'Utopia) où il passait, mais je l'ai loupé, celui-là. Quant à la recherche en italien, eh bien, par exemple, on deniche un auteur de Commedia dell'arte qui a été édité uniquement en 1613 environ, dont toutes les oeuvres sont a la BNF, et dont on sait (malgré ce désintérêt editorial) qu'il a fortement inspiré... Goldoni, pour te donner un exemple!