La Môme

Publié le par Guillaume

Je viens enfin d'aller voir ce film d'Olivier Dahan retraçant la vie d'Edith Piaf. Pour avoir loupé son passage dans ma salle d'art et essai préférée, je fus puni et dû me résigner à aller à l'UGC Bercy, en face de mon bureau. Il a fallu que je trouve le pont pour y aller ; le pont sur la Seine. Puni, parce que si l'écran était d'une surface à la hauteur de l'œuvre, j'ai dû contempler les images qui y défilaient en compagnie de bouffeurs de pop corn. Bref.

Abstraction faite de ces empêcheurs d'apprécier en rond, ce film est absolument magique. Bien entendu je connaissais vaguement les passages clefs de la vie de Piaf (la misère de son enfance dans la rue, sa « découverte » par un directeur de cabaret, son amour pour le boxeur Marcel Cerdan, la mort de celui-ci dans le crash de son avion...), mais ce que le film retrace aussi et surtout c'est le tempérament de feu de cette femme hors du commun, que finalement, la vie n'a pas épargné. Elle a vécu le succés dans la luxure, la tristesse dans la drogue. À quarante-cinq ans elle en paraissait quatre-vingt, mais sa volonté de chanter sur scène était indomptable. Et cette voix, cette voix, quelle voix !

L'interprétation de Marion Cotillard est stupéfiante, on se laisse prendre au jeu de cette actrice, et Piaf semble littéralement renaître sous ses traits : on oublie Cotillard pour ne plus penser qu'à Piaf. N'est-ce pas là la quintessence du métier de comédien ? Malgré sa durée — plus de deux heures ! —, je n'ai pas vu le temps passer. Une bien belle biographie, en images et en musique, bien rythmée, en somme. Le film se referme comme il devait se terminer, à l'Olympia, Edith Piaf chante sa vie :

 

Non! Rien de rien ...
Non ! Je ne regrette rien
Ni le bien qu'on m'a fait
Ni le mal tout ça m'est bien égal !
...

 

Publié dans cinéma

Commenter cet article

Cassandre 15/03/2007 08:08

Je suis d'accord, un film magistral  autant pas son interprétation que par sa construction.. :)