L'iceberg

Publié le par Guillaume

Un petit film belge de Dominique Abel, Fiona Gordon et Bruno Romy, avec les mêmes qui jouent dedans. Une fable désopilante, Fiona bosse dans un fast-food, elle se retrouve un soir enfermée dans la chambre froide par inadvertance. Après une nuit passée dans la fraîcheur au milieu des frites surgelées, Fiona ne rêve que d'une chose : aller voir un iceberg. C'est une sorte de désir fusionnel qui l'envahit, et l'occasion faisant le larron, elle laisse mari et enfants pour aller courir l'aventure avec un marin sourd-muet (d'ailleurs, ça ne parle pas beaucoup dans ce film, tout est très visuel !), et un mari qui lui court après, pas vraiment décidé à la laisser partir comme ça. Non mais.

Un petit film où l'on se marre bien, des situations quotidiennes qui deviennent cocassent (comme cette scène désopilante d'un petit-déjeuner entre le mari, le fils et la fille, qui tartinent leur toast en silence, avec pour seul son celui du couteau qui fait scratch, scratch sur le pain, tout en piochant dans la motte de beurre l'un après l'autre...), des personnages pas très beaux, plutôt caricaturaux, et qui font rire rien qu'à les voir, des scènes loufoques (quand Fiona apprend à nager au marin sourd allongé sur le gaillard d'avant du voilier filant dans le vent, et la tête plongé dans une bassine), un humour pince sans rire, bref un petit concentré de bonheur dans ce conte burlesque des temps modernes. La première partie est, de mon avis, la meilleure, avec ce quotidien insipide à mourir de rire. La deuxième, cette quête marine du glaçon flottant est aussi improbable que loufoque. Trop parfois, peut-être. Ça n'en reste pas moins un excellent râfraichissement. Euh, divertissement.

Publié dans cinéma

Commenter cet article