Ski au Caucase : récapitulatif

Publié le par Guillaume

Vous avez vu : je suis finalement parvenu à mettre le point final au récit-fleuve de ces modestes aventures ! En voici un petit récapitulatif :

De Paris au camp Ullutau dans la vallée de l'Adyrsu

Samedi 7 avril 2007 : « Approche motorisée »
Dimanche 8 avril 2007 : « Premières traces »
Lundi 9 avril 2007 : « La vallée des Merveilles »
Mardi 10 avril 2007 : « Neige et Brouillard »
Mercredi 11 avril 2007 : « Premier sommet »
Jeudi 12 avril 2007 : « Escapade géorgienne »
Vendredi 13 avril 2007 : « La malédiction du tout en camion »

Autour du camp Elbruz dans la vallée de l'Adylsu

Samedi 14 avril 2007 : « Purée de pois »
Dimanche 15 avril 2007 : « Quand y'en a plus, y'en a encore »

Exploration d'une autre vallée, celle de Bezinghi

Lundi 16 avril 2007 : « Transfert »
Mardi 17 avril 2007 : « Droit dans la pente »
Mercredi 18 avril 2007 : « Des cailloux, des cailloux... »
Jeudi 19 avril 2007 : « Marcher dans les étoiles »

Retour...

Vendredi 20 avril 2007 : « Retour vers la civilisation »
Samedi 21 avril 2007 : « Décollage »

Soit 11 jours de ski, trois régions explorées, 16770 mètres de dénivelés positifs, soit une moyenne de 1500 mètres par jour. Du beau temps, du mauvais temps, du très mauvais temps, des paysages sublimes, des cailloux, de la bonne neige, de la neige pourrie, il y en a eu pour tous les goûts...

Notre escapade vue en photos par :

- José.
- moi-même.

Quelques liens et références :

- « Newroute » l'agence d'Alexey Shoustrov qui nous a assuré la logistique et les guides.
- « Vallée du Baksan : la perle du Caucase à skis », Montagne Magazine, mars 2005, no 291.
- La carte de la région du Baksan, vallées de l'Adyrsu et de l'Adylsu : Map and Guide to Mount Elbrus and the Upper Baksan Valley (EB).
- Carte grossière de la région de Bezinghi.
- Autour de Bezenghi : textes, photos, topos d'alpinisme.
- Un autre récit de ski dans le Caucase central, par Jean Jacques Bianchi.


Un grand merci à Georges de m'avoir permit de participer à cette aventure ainsi que pour une organisation sans faille ; à tous les membres du groupe (nous étions 14) pour la super ambiance qui a animé ce séjour ; à Viktor, notre guide, pour sa connaissance du massif, de la météo locale parfois capricieuse, comme on l'aura remarqué, pour ses « too steep, too steep » et pour sa bonne humeur, finalement ; à Andrey, notre deuxième guide, pour m'avoir montré la technique russe de descente en skis « droit devant », pour sa franche bonne humeur : un vrai boute-en-train toujours en train de rigoler !!

À bientôt pour de nouvelles aventures...

Publié dans caucase

Commenter cet article