Éoliennes

Publié le par Guillaume

Pour répondre à quelques commentaires de l'article précédent à propos de l'énergie éolienne, j'ai fait un petit calcul :

En 2004, la France a produit 547.6 TWh d'énergie électrique (pour une consommation de 453.7 TWh : la France exporte(1) environ 17 % de sa production). Cette production se répartie en 427.7 TWh par le nucléaire (soit 78 %), 64.6 TWh (soit 12 %) par l'hydaulique (les barrages...), 0.6 TWh (soit 0.1 %) par l'éolien et 54.7 TWh (soit 10 %) par le thermique classique (celui qui pollue un max et rejette essentiellement des gaz à effet de serre).

Fin 2004, la puissance totale du parc éolien français est de 390 MW, avec 78 parcs et 628 machines (soit en moyenne une puissance de 620 kW par machine). Compte tenu de la production totale observée, on peut en déduire que les éoliennes ont fonctionné en moyenne pendant 64 jours en 2004, soit 18 % du temps.

Le parc électronucléaire, quant à lui, développe une puissance de 63 200 MW avec 58 réacteurs (soit environ 1000 MW par réacteur). En moyenne, ils ont fonctionné pendant 282 jours en 2004, soit près de 80 % du temps.

Bref, tout ça pour dire que si on souhaite remplacer les centrales nucléaires par des éoliennes, il va falloir en planter environ 100 000 sur le territoire pour subvenir aux besoins en électricité (soit une pour 600 personnes). Ce nombre devrait baisser dans les années à venir, puisque avec les progrès techniques, une seule éolienne pourra développer une puissance de plus en plus importante. En revanche, la consommation des français ne cesse de croître (+2 % en moyenne chaque année)... D'où l'importance des économies d'énergie : éteins la lumière, bordel !

Réflexion faite, j'en veux bien une dans mon jardin, d'éolienne ! (enfin, quand j'aurais un jardin, hein... parce que sur mon balcon, là, tout de suite, ça ne le fait pas !)

 

Voilà à quoi ressemble un vrai champ d'éoliennes, découvert au détour d'un virage, en Californie. Des centaines, voire des milliers de moulins à vent... Don Quichotte aurait eu du boulot !

 


(1) La France exporte son électricité entre autre vers l'Italie. Italie qui, en 1987, donc au lendemain de Chernobyl, s'est vu demandé par référendum si elle souhaitait développer l'énergie nucléaire. Faut pas être grand clerc pour deviner ce qu'ont répondu les italiens. Résultat : pas de centrale sur le sol italien, l'Italie importe la quasi-totalité de son électricité, produite par ses voisins avec des... centrales nucléaires !! Ils sont trop fort !


Ces unités barbares :

  • le Joule : c'est l'unité qui mesure l'énergie (1 J est l'énergie que vous dépensez pour remonter sur la table la demi-motte de beurre qui a subrepticement glissé par terre).

  • le Watt : c'est une unité de puissance, énergie produite (ou dépensée) par unité de temps (1 W = 1 J/s).

  • le kWh : c'est une autre unité d'énergie (prononcer : kilo-watt-heure), celle que vous trouvez sur votre facture EDF. Elle correspond à une puissance de 1000 W développée pendant une heure, soit 3.6 MJ. C'est aussi l'énergie qu'a dépensé votre aspirateur de 500 W après que vous avez terminé d'aspirer les 48 pièces sur 4 étages de votre château (ce qui vous aura pris deux heures) ; l'énergie que vous aurez dépensé, vous, à trainer la bête, ça ne compte pas, bien sûr !

  • les multiples : k pour kilo, c'est-à-dire 1000 fois. 1 kJ = 1000 J. M pour Méga, c'est-à-dire 1 000 000 (un million) fois : 1 MW = 1000 kW = 1 000 000 W. G pour Giga, c'est-à-dire 1 000 000 000 (un milliard) fois : 1 GW = 1000 MW = 1 000 000 kW = 1 000 000 000 W et T pour Téra, c'est-à-dire 1 000 000 000 000 (mille milliards) fois. Donc 1 TWh = 1000 MWh = 1 000 000 kWh...

Sources :

Suivi Éolien
Planète Éolienne
Le nucléaire
Observatoire de l'énergie

Publié dans grandes questions

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Martin Seller 25/08/2005 19:50

Bonjour,

j'ajoute un site (à la liste d'Annie) à ne pas manquer (malgré son graphisme rudimentaire) qui remet les pendules à l'heure en matière d'espoirs concernant les énergies renouvelables ou non, de dévelopement durable et d'effet de serre.

Les "calculs de coins de tables" qu'il propose ressemblent aux projections que tu fais Guillaume. Et tu en trouveras bien d'autres avec sources et graphiques (et pas mal d'humour d'ingénieur? en prime):

A ne pas manquer donc : http://www.manicore.com
par Jean-Marc JANCOVICI Ingénieur Conseil

A bientôt :)

piloupe 22/07/2005 19:10

Bonjour,
Il y a plusieurs types d’énergies renouvelables, notamment l’éolien ! D’accord pour dire qu’un champ éolien n’est pas très esthétique et peu avoir des conséquences sur un « biotop » mais il existe plusieurs types de projets ! Celui qui est annexé en lien est top ! Mais bien évidemment couplé avec de l’énergie solaire et de la géothermie ! Que du renouvelable ! Peut être les maisons de demain au moins sur les bords de côte! En tous cas il faut y travailler, sinon nous aurons la plus grande poubelle du système solaire pour nos enfants ! Des fois chaloupe.

Annie 20/07/2005 20:29

Bonjour Guillaume,

Ton article m'a donné envie de rassembler dans un article tous les liens que j'avais collecté lors d'une discussion sur la maîtrise de l'Energie et l'effet de serre.
C'est pas très construit pour le moment, mais il y a beaucoup d'infos au bout des url. Si ça t'intéresse c'est à cette adresse :
http://lesblogueries.over-blog.com/article-607102.html
A plus tard :)

Guillaume 12/07/2005 11:44

Bah, je te reponds ici, comme ca ca peut eventuellement profiter a d'autres...

Moi aussi je suis tres sensible a la beaute des paysages. C'est ce qui faisait que sans avoir vraiment etudie la question je penchais plutot contre l'eolien, auparavant. Puis mes certitudes ont vacillees, et c'est le livre d'Hubert Reeves qui eu raison d'elles.

Je ne dis pas que des champs d'eoliennes doivent etre installes partout. Il faut choisir avec soin les emplacements. Il y a bon nombre d'endroits dont le paysage est deja denature, par exemple, qui seraient propices a de telles installations (zones industrielles...). Et puis une eolienne, ca se demonte. C'est completement reversible. En quelques decennies, un paysage abime par ces pylones retrouverait son aspect (presque) d'origine. Par contre pour une centrale nucleaire, c'est loin d'etre le cas.

A choisir je prefere avoir une eolienne dans mon jardin que voir une centrale nucleaire dans celui de mon voisin. Car le nucleaire, c'est sournois : les paysages touches, sont pollues (pas forcement visuellement, mais plutot empoisonnes) pour longtemps... Tandis que le vent, ben c'est le vent... Si nos descendants decouvrent une source d'energie parfaite (non polluante, renouvelable, etc, etc), ils pourront toujours demonter nos eoliennes. Alors que nos dechets nucleaires, pour s'en debarasser, bonjour !

Quant a l'impact sur les oiseaux, je suis d'accord que ca en rajoute une couche. Mais dans ce cas, supprimons la chasse et ajoutons des eoliennes...
Le solaire, ce n'est pas la panacee non plus, je pense. De toute facon on ne peut mettre ses oeufs dans le meme panier, en termes d'energies renouvelables, elles ont toutes leurs avantages et leurs inconvenients.

Tu peux jeter un oeil sur le site de Planete Eolienne, qui donne des arguments contre quelques idees fausses qui circulent a propos de l'eolien. En tous cas, je les trouve assez convainquant pour la plupart.

Guillaume

natural loustik 11/07/2005 19:28

Bien vu ton com sur mon blog, pour te répondre, mon "non" à l'éolien c'est plus pour ne pas s'y lancer comme ça, sans trop réflechir, en oubliant que la meilleure des solutions se serait le solaire (ce n'est que mon avis personnel). C'est sûr que dans tous les cas il y a une dépense d'énergie pour la construction (je reconnais la faiblesse de cet argument), par contre, l'impact sur les oiseaux n'est pas négligeable ! Tu dis vrai le traffic routier et les fils électriques sont bien plus meurtriers, mais là c'est une menace en plus... Et les chiffres sont très contradictoires suivant les différents organismes d'étude (suivant les lieux aussi...) mais pour ma part, le site qui à fait l'objet de l'étude à laquelle j'ai participé, était une aire à fortes migrations, qui accueillait plusieurs espèces protégées, sur un biotope bien particulier qui aurait été rasé pour avoir la surface éolienne escomptée... je ne suis pas du tout bouché sur la question, mais il vaudrait mieux chercher ailleurs que dans l'éolien à mon avis (ma sensibilité pour la beauté des paysages fait aussi que je manque pas mal d'objectivité je l'avoue)...
Excues moi pour cette réponse un peu brouillon mais j'espère que tu comprendras mieux mon choix...
PS : je me permet d'effacer ton com car efectivement il n'a aucun rapport avec le colvert... Si tu souhaites débattre un peu plus en détail sur ce sujet (quoique que je pense aller dans ton sens quand même...) tu peux m'envoyer un mail, j'y répondrai avec grand plaisir...
A bientôt !